Greenethiquette - Un engagement pour des usages des NTIC éco-responsables

S'engager et engager ses prestataires

Comment s’engager avec la greenethiquette : un processus en six étapes

Première étape : découvrir

Greenethiquette définit les bases d'un service informatique éco-responsable, et les rend intelligibles non seulement pour celui qui exploite le service, mais aussi pour celui qui l'utilise.

 

Elle permet ainsi a une entreprise qui souhaite faire héberger un service informatique de comprendre les impacts écologiques associés, et met en évidence les points qu'il faudra aborder avec le prestataire pour qualifier sa performance en termes d'éco-responsabilité. Elle fournit de plus les éléments qui permettront d'intégrer cet aspect dans le contrat de service une fois le prestataire sélectionné.

 

Entrer en contact avec Eolas pour savoir comment cette dernière met en place Greenethiquette sur ses différentes offres.

Deuxième étape : s’engager

L'entreprise qui souhaite faire héberger un service informatique externalisé de manière éco-responsable s’engage pour Greenethiquette en remplissant le formulaire dédié.

 

Il devient ainsi participant du code de conduite de Greenethiquette, et dispose ainsi d'un cadre pour mieux qualifier ses prestataires fournisseurs de services hébergés et les inciter à l'éco-responsabilité.

Troisième étape : Sensibiliser et engager ses prestataires

Au travers de sa participation à Greenethiquette, l'usager d'un service hébergé invite ses prestataires de services informatiques externalisés à devenir coparticipants.  Ensemble, sur la base du code de conduite fourni par Greenethiquette, participants et co-participants adaptent leur contrat de service pour y intégrer les règles fondamentales en termes d'éco-responsabilité.

 

Ce contrat engage également les co-participants à adopter les pratiques qui font références en termes d'éco-responsabilité et à rendre compte d'un ensemble d'action et d'indicateurs de performance auprès de leur client.

 

Mieux encore, Greenethiquette permet à un donneur d'ordre de prestations informatiques externalisées de mettre l'éco-responsabilité au cœur du contrat de service à associer à ce type de prestations. Pour un donneur d'ordre, participer à Greenethiquette revient à engager ses fournisseurs dans les bonnes pratiques d'éco-responsabilité et dans la transparence pour rendre compte de la performance. Cet engagement s'effectue dans une dynamique d'amélioration continue et pas seulement en amont de la contractualisation commerciale d'un contrat d'hébergement, puisqu'il permet de s'assurer que les standards du domaine sont adoptés au fur et à mesure qu'ils apparaissent.

Quatrième étape (optionnelle) : Communiquer

Tout service informatique géré selon les règles de Greenethiquette peut communiquer publiquement sur ces états de fait, et ce sans autre obligation que d'en respecter les règles en continu.

 

Le logo Greenethiquette peut être exposé  librement via ce service (ex : site web, portail, application de gestion, Software as a service) et/ou via le site Greenethiquette.

Cinquième étape : Rendre Compte

L’hébergeur s'engage à rendre compte tous les semestres de ses politiques et mesures d’éco-efficience.

 

De son côté, l'utilisateur du service se doit de vérifier que ces données sont bien transmises par l'hébergeur conformément aux règles de Greenethiquette.

 

Les informations échangées entre le prestataire et son client restent confidentielles entre ces deux parties.

Sixième étape : Obtenir des résultats, améliorer

L’éco-efficience est améliorée en continu : tout d'abord, les règles de Greenethiquette évoluent au cours du temps en fonction des nouveaux standards et bonnes pratiques du marché.

 

D'autre part, l'hébergeur et son client, au vu des informations qu'ils partagent sur l'éco-efficience de leur environnement, sont invités à rechercher ensemble des voies d'amélioration et à s'assurer qu'elles permettent bien d'atteindre les résultats escomptés.

logo-greenethiquette